La sérigraphie c’est quoi ?

Cette année, le magazine Kréa s’est intéressé à la sérigraphie. Il s’agit d’une ancienne technique d’imprimerie inventée par les Chinois. Elle s’est inscrite dans le milieu artistique notamment grâce à Andy Warhol et au mouvement Pop art. La sérigraphie, c’est le plaisir d’avoir entre les mains une pièce unique qui a demandé un certain temps de travail. Cette technique d’imprimerie résulte d’un long processus composé de 5 grandes étapes.

Avant tout, il faut créer un visuel. Un motif que l’on reproduit au feutre noir sur du papier transparent. En sérigraphie, cela se nomme un typon.

typon

La seconde étape est déjà plus technique. C’est l’étape de la préparation de l’écran qui servira pour l’impression du motif. L’écran utilisé en sérigraphie est composé de mailles très fines avec un cadre en bois ou en métal. Pour fixer le motif sur l’écran, il faut napper le cadre d’une émulsion photosensible. Un fois nappé, le cadre doit sécher dans une chambre noire.

L’étape suivante est celle de l’insolation. Une fois que le cadre est prêt, que l’émulsion a bien séché, on place le typon sur une lampe UV (ou insoleuse) et on ajoute l’écran par dessus. Le processus dure environ 3 minutes.

insolation

Après l’insolation vient l’étape de la révélation. Pour cela, on nettoie l’écran insolé avec de l’eau. La lumière UV et l’émulsion photosensible ont permis de fixer le motif sur les mailles de l’écran. À la révélation, on peut donc voir le visuel de départ apparaître sur la toile de l’écran.

La dernière étape est celle de l’encrage. Il faut caler l’écran avec le support sur lequel on veut imprimer notre visuel. Puis, on fait passer l’encre à travers les mailles avec une racle en caoutchouc. Après un ou plusieurs raclages, le visuel s’imprime sur le support choisi (papier, carton, textile, métal, verre, bois…).

encrage

5 étapes techniques qui nécessitent une certaine maîtrise et qui font de la sérigraphie un art à part entière.